Musée Le Vergeur

Exposition

 Robert WATTIEZ

  1895 - 1966 
 

L' âme de la Champagne

L' exposition

  La Presse

Rétrospective Robert Wattiez hommage à un « artiste bon »

    

      

  Répertoire  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Visite avec

   de

l'exposition 

 Le musée Le Vergeur a présenté
jusqu'au 14 décembre 2003 cette exposition
en partenariat avec
 

Le mot du Président

L'exposition d'Automne offre à la Société des Amis du Vieux Reims l'occasion de rassembler ses membres autour de racines culturelles communes, de faire apprécier aux Rémois et à leurs visiteurs un aspect méconnu de leur patrimoine artistique mais aussi de contribuer au rayonnement du Musée Le Vergeur.

C'est, cette année, le peintre rémois Robert WATTIEZ que nous vous invitons à mieux connaître au travers d'une petite centaine de tableaux et d'objets évoquant sa mémoire. Avec une grande sensibilité, grâce à des techniques picturales aussi variées qu' éprouvées, cet artiste a su exprimer une vision toute personnelle et intimiste de sa Champagne natale. Nombre d'entre nous évoqueront aussi, devant ces paysages, de grandes signatures régionales qu'il approche avec talent.

Nos  remerciements  vont  à  sa  famille,  presque exclusivement dépositaire de ses œuvres, et particulièrement à ses enfants qui ont non seulement accepté de prêter tableaux et objets personnels du peintre, mais aussi conçu l' ensemble de cette   présentation   avec   notre   vice-président,   AntoineWalbaum, commissaire de l'exposition.

 Dominique NEOUZE

Notice proposée lors de l'exposition.

 

Exposition des œuvres de Robert Wattiez

Du 4 novembre au 14 décembre 2003

Présentation de l'artiste et des ses œuvres, dans les locaux du Musée Hôtel Le Vergeur, 36 place du Forum à Reims par AntoineWalbaum, Commissaire Général.

Monsieur Robert WATTIEZ, né à Reims le 5 septembre 1895, décédé dans cette même ville le 3 mai 1966 fut, sans conteste un authentique Rémois.

Issu d'une famille bien connue, son père fut bijoutier, Robert WATTIEZ créa et développa un commerce de chapellerie et de chemiserie situé face au Palais de Justice, à Reims, connu sous l' enseigne d' ''Hélios".

Après une scolarité au lycée de l'Université, il entreprend des études artistiques aux Ecoles des Beaux-Arts d'Amiens et de Reims.

Marié avec Marie-Jeanne  Langeraert, ils eurent six enfants, la plupart habitant Reims.

Il  mena  avec  grande  satisfaction  son  métier  de  commerçant, (faisant suite à l'activité de son beau-père, fabricant de casquettes rue Clovis) ayant créé un magasin installé rue Théodore Dubois, qui était connue sous l'enseigne "Aux poilus de la Marne").

L'exposition que vous visitez, présente des objets et outils liés à cette activité de chapellerie ainsi que des documents publicitaires.

Bien entendu, et ceci nous intéresse au plus haut point, il se lance avec grand bonheur dans la peinture.

 La présente exposition illustre très bien les nombreuses qualités picturales ainsi que les diverses techniques utilisées par l'artiste.

Nous avons voulu, pour bien montrer son "éclectisme", présenter des œuvres de facture différente (huile sur toile - aquarelle - laque- sculpture - eaux-fortes - lithographies - gravure sur lino).

Pour cela, nous avons sélectionné nombre d'œuvres prêtées par des collectionneurs privés en les classant par grands thèmes :

• Paysages et monuments de Champagne• Reims-intramuros

• Paysages de Bretagne et de Vendée

• Lumières du Sud• Paysages et monuments de l'Yonne

• Portraits familiaux

• Natures mortes - Bouquets -Laques

• Panneaux de stations de chemin de croix provenant de la paroisse des Sources Vives à Rilly la Montagne.

• Croquis archéologiques - Affiches et divers.

Robert WATTIEZ, avec une casquette d'abord puis un chapeau sur la tête,  peignait beaucoup à l'extérieur mais se servait aussi de l' atelier qu' il avait construit au-dessus de son magasin (la grande baie vitrée est toujours visible de l'extérieur).

Durant la Seconde Guerre mondiale et tout particulièrement durant l' occupation ennemie, l' artiste a utilisé périodiquement ses locaux professionnels et son atelier afin d' y exposer ses œuvres et celles de ses amis peintres, et ceci pour la grande joie de ses nombreux amis rémois.

C' est là un autre trait de sa personnalité, à savoir sa volonté à organiser et à participer, après la guerre, à de nombreuses manifestations artistiques et ce dans des cadres différents :

• L'Union champenoise des Arts Décoratifs

• Groupes "Créer" et "Art vivant"

• Galerie Talleyrand• Galerie Lecompte (Iris de Florence)

• Galerie - Librairie Michaud

• Magasin "Saint-Jacques"

• Rétrospective de ses œuvres en 1920 puis en 1969 au Musée des Beaux-Arts.

Robert WATTIEZ s'est intéressé, pendant de nombreuses années aux activités de la Société d'Archéologie Gallo-Belge, qui avait fusionné avec la Société d'Archéologie de Champagne ; membrede son Conseil, il était tout particulièrement chargé des questions artistiques et de l' édition de leur revue.

Une très intéressante étude a été faite sur cette facette de l'artiste par Monsieur Claude Poulain et peut être consultée au service Archives de notre Société.

Vous remarquerez que dans l'une des vitrines de l'exposition, nous présentons des objets très anciens (aimablement prêtés par le Musée Archéologique d' Epernay) à côté de relevés et de croquis réalisés par Robert WATTIEZ.

Avant de terminer, permettez moi de citer quelques phrases contenues dans l' éloge de cet artiste, prononcées par son ami Jacques Simon, lors de la séance de l'Académie de Reims le 13 mai 1966 " ... et si nous craignions qu' avec lui notre ciel, nos vieilles maisons, nos petits chemins et nos ruisseaux champenois aient perdu une partie d'eux-mêmes ; entendons plutôt, un jour, quelques promeneurs en notre douce campagne dire et non sans émotion " :

" oh, ça c'est du WATTIEZ  "

Tout ce que nous voyons aujourd'hui, surtout sur les panneaux du fond de la salle, nous conforte dans le choix du thème principal de l' exposition :

Robert WATTIEZ. " l' âme de la Champagne "

Avant de conclure, je voudrais remercier Madame Dominique WATTIER, Monsieur Gérard WATTIER, ses enfants, de l'aide efficace et pertinente qu' ils m'ont apportée pour imaginer cette exposition et la mettre en place.

Remerciements également aux Rémois et Rémoises qui nous ont prêté de nombreuses œuvres, au Musée d' Epemay, au Crédit Agricole du Nord Est pour son aide technique et financière, à la paroisse  des  Sources  Vives de Rilly la Montagne, et les permanents de notre association pour leur aide.

 Antoine WALBAUM
Commissaire Général

 LA CHAMPAGNE

1

Descente dans le ravin

 

1962

2

Ville en Selve

 

1949

3

Les vignes à Hautvillers

 

1955

4

Colline à l'automne

 

1945

5

Boules de gui à Germigny

 

1964

6

Eglise de Hourges

 

1951

7

Montbré

 

1927

8

Les coteaux à Hourges

 

1946

9

La ruelle à Hourges

 

1954

10

Les coteaux sous la neige

 

1940

11

Eglise de Rosnay

 

1960

12

Lumière du soir à Chamery

 

 

13

Les meules

 

1912

14

Printemps sur la rivière     

printemps_sur_la_riviere.jpg

 

15

Le moulin de Verzenay

 

1950

16

Bords de Vesle                    

bords_de_vesle.jpg

1954

 

 

 

 

REIMS

17

La passerelle Libergier    

 

1938

18

La Cathédrale (colline de Croix Rouge)  

 

1963

19

Tour sud de la Cathédrale 

 

 1934

20

Le vieux port     

reims _le_vieux_port.jpg

1934

21

Le cloître de Saint Remi

 

1957

22

Le canal en 1942

 

 

23

Vitrail à la cathédrale d'Amiens

 

1915

COTE OUEST

24

Côte bretonne

 

1965

25

Ploumana'ch à marée basse     

plomanach.jpg

 

26

Nuit à Paimpol

 

1941

27

La Côte de granit rosé

 

1963

28

Calvaire à Karantec

 

1961

29

Chemin des douaniers à St Michel-en Grève

 

 

30

Le phare de Croix-de-Vie

 

1940

31

L'église de Trédude

 

1965

32

Le port de Fécamp

 

 

33

Marée basse à Perros-Guirec

 

1960

34

Par la fenêtre à Perros-Guire

 

1960

L' YONNE

35

Villeneuve s/Yonne

 

1953

36

Eglise de Dixmont

 

1959

37

Route de la Pincette     

chemin.jpg

1962

38

Eglise de Tonnerre

 

1957

39

Villeneuve s/Yonne

 

1959

40

Portraits de famille (années 40)     

portrait.jpg

 

DANS UNE VITRINE

41

Reims avant 1960

 

42

 Stations du chemin de la Croix prêtées par la paroisse"Des Sources Vives" à Rilly la Montagne

 chemin1.jpg

NATURES MORTES

 43

Guitare à la pomme

 

 44

Nature morte à la coupe     

 nature.jpg

 45

Bouquet de lilas

 

 46

La bouilloire à la chaise

 

 47

Les pavots

 

LAQUES

 48

Poissons voiles

 

 49

Poisson lune

 

 50

Poissons rouges

 

LUMIERE DU SUD

 51

Lectoure

 52

Vairéas

53

Les Hauts de Gagnes

SCULPTURES

 54

Tête de Christ    

tete.jpg

 55

Fille de l'artiste

 

    

      

  Répertoire  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rétrospective Robert Wattiez
hommage à un « artiste bon »
 

L'ancien chapelier de la place du Théâtre à Reims était aussi un peintre réputé pour ses paysages.

Le musée Le Vergeur lui rend un hommage rétrospectif à l'initiative de ses enfants.    

Parce que l'état-civil s'est un jour trompé dans la retranscription de son nom, Robert Wattier a signé toutes ses toiles Wattiez.

C'est donc sous ce nom que les visiteurs de l' hôtel Le Vergeur retrouveront une cinquantaine de toiles de l'artiste rémois disparu en 1966. Cette exposition est une rétrospective, organisée à l'initiative de ses enfants, pour rendre hommage à celui que le maître-verrier Jacques Simon surnommant « l' artiste bon », tant il avait la réputation d'être un homme d'abord gentil.

 Robert Wattier est un Rémois pure souche. Il arrive en 1895 dans le foyer d' Henri, bijoutier avenue Jean-Jaurès et rue de Mars. Lui-même créera son propre commerce de chemisier-chapelier.

Subtilité des couleurs

Parallèlement, Robert Wattiez s'intéressera à l'art pendant toute sa vie. Élève des Beaux-arts de Reims et d'Amiens, il apprend la peinture, la sculpture et la gravure. Mais seule la première l'accaparera, avec une implication dans la promotion del'art.

C'est ainsi qu'on retrouvera M. Wattiez dans «l'union champenoise des arts décoratifs » ; ou comme commissaire aux expositions. Il créera le cours de « modèles vivants »... mais prendra sa femme pour modèle. Il sera aussi membre de l'Académie nationale de Reims et de la société d'archéologie gallo-belge.

Très éclectique, il sera essentiellement attiré par les paysages et les églises. M. Wattiez « reproduisait ce qu' il voyait », explique son fils Gérard, l'un des " co-organisateurs" de l'exposition. Ce dernier a été frappé surtout par « la subtilité des couleurs, qu'il numérotait dans son cahier de croquis ».

Petit bonhomme

L' exposition rétrospective du musée Le Vergeur réunira 55 toiles choisies parmi 200. Il a fallu un an de préparation, ses œuvres étant éparpillées dans toute la France. Les thèmes en seront les paysages de Champagne, de Bretagne, de Provence, et... de l' Yonne. L' exposition de ce peintre rémois sera intéressante dans la mesure où il n'y en a eu qu'une depuis 1969, deux ans après sa disparition.

Aujourd'hui, son fils Gérard se souvient de son père comme étant « un petit bonhomme avec son chapeau et sa barbe, très accessible et très humain. Très proche de sa famille, dont tous les membres étaient engagés dans la vie sociale » rémoise. L'atelier de M. Wattiez se situait au-dessus de son magasin, face au Grand-Théâtre.

J.F.Scherpereel

l' union du 3/11/2003

    

      

  Répertoire