La Médiathèque FALALA 

  Les sites à visiter 

 

 

 

 

Université

 Vidéos    

 

 

 

 

 

 

Les
fouilles

 

Vidion de la

Médiathèque

 

 

 

 

 

Répertoire 

 La Presse

 

Cinéma à l’italienne à la médiathèque Jean-Falala

La médiathèque Jean Falala rouvre ses portes aujourd’hui à Reims
La médiathèque fait peau neuve

Veuve Clicquot : mécénat à la médiathèque
Anniversaire des deux médiathèques : 10 ans déjà !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Extrait de l' union du 17/03/2011

   

     

 Répertoire  

 

 

 

 

Cinéma à l'italienne à la médiathèque Jean-Falala

REIMS (51). Les films des plus prestigieux cinéastes italiens (Sergio Leone, Luchino Visconti…) sont « invités » à l’auditorium de la médiathèque Jean-

Depuis quelques jours déjà, et jusqu’au dimanche 1 er  février, la médiathèque Jean-Falala offre une redécouverte des films italiens des années 50, 60 et 70 ainsi qu’une mise en avant de films sortis plus récemment, en 2011 et 2012. Drame (Bellissima), film d’animation (Pinocchio), comédie dramatique (Gianni e le donne), peplum (Il colosso di Rodi), film-opéra (La Bohème)... : un large panel des genres du cinéma italien s’offre au public.

Le public n’aura pas manqué d’être surpris par une Claudia Cardinale en sauvageonne aux cheveux courts dans La Ragazza de Luigi Comencini. Tiraillée entre l’amour d’un homme engagé politiquement et celui d’un plus sage, qui travaille dans une imprimerie, elle apparaît comme une héroïne tragique.

La « surprise » passée, le public est invité à se familiariser avec le mouvement néoréaliste, notamment avec Bellissima de Luchino Visconti. En 1961, l’écrivain Giulio Cesare Castello considérait Bellissima comme un « magistral essai de réalisme exubérant dans l’évocation de deux mondes opposés, celui, artificiel, de Cinecittà, et celui, humble, sincère et pur, de certains grands immeubles populaires.

Le film Sciuscià de Vittorio De Sica s’inscrit, lui aussi, dans ce courant néoréaliste : l’action, située dans la Rome de 1945, montre deux petits cireurs de chaussures, Giuseppe et Pasquale, se livrant au marché noir dans le but de mettre de l’argent de côté pour réaliser leur rêve : acheter un cheval.

Plus fastueux, à grand spectacle, l colosso di Rodi de Sergio Leone transportera le spectateur en 280 avant J.C. Quant au dessin animé d’Enzo Alo, sorti le 20 février 2013, il recrée un Pinocchio à la bouille ronde, dans un espace lumineux et coloré « imitant le rendu des peintures à l’huile et des dessins sur celluloid ».

Infos pratiques : Médiathèque Falala, 2 rue des Fuseliers. Tel.  : 03 26 35 68 00.

Justine Philippe

Extrait de l' union du 14/01/2015

   

     

 Répertoire  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La médiathèque Jean Falala rouvre ses portes aujourd’hui à Reims

Après deux mois et demi de travaux, la médiathèque Falala – rénovée et modernisée – accueille de nouveau les usagers aujourd’hui à 13 heures.

C’est à 13 heures, aujourd’hui, que la médiathèque Jean-Falala dévoilera son nouveau visage, après deux mois et demi de fermeture pour travaux de modernisation. Nouveau hall réaménagé, automates de prêts disséminés aux quatre coins de l’établissement… les lecteurs vont devoir reprendre leurs marques… pour le meilleur, espère Delphine Quéreux-Sbaï, directrice de la bibliothèque municipale. « On est impatients », confiait-elle hier, à la veille du grand jour. « On souhaite que le public s’y retrouve et qu’il ait la même impression que nous, à savoir que c’est mieux qu’avant ! »

La directrice l’assure : tout est prêt pour accueillir les usagers, qui, rappelons-le, ont pu fréquenter les autres établissements du réseau, depuis la fermeture de la médiathèque Falala le 16 juin. Des établissements qui basculeront d’ailleurs tous, dès aujourd’hui, sur le système des automates. Ces derniers « sont installés dans les médiathèques Falala (où est aussi disponible un guichet extérieur 24 heures sur 24), Croix-Rouge et Laon-Zola », rappelle Mme Quéreux-Sbaï. « Dans les bibliothèques, il y aura toujours du personnel pour assurer les prêts et les retours des documents, mais avec la même technologie RFID (radio-identification) que le reste du réseau afin de pouvoir rendre et emprunter partout. »

Pour ce faire, 300 000 à 400 000 ouvrages sur l’ensemble du réseau ont été équipés d’une puce, pour remplacer le code barres. « Seuls ceux qui étaient en possession des usagers n’ont pas pu l’être », précise la directrice. « Ainsi existera-t-il une situation intermédiaire : les gens qui rendront ce mardi (aujourd’hui, NDLR) leur emprunt datant d’avant la fermeture à Falala, ne pourront pas le faire avec l’automate. Ils devront se rendre temporairement à l’espace jeunesse. D’ailleurs, il y aura pas mal de personnel dans le hall pour orienter les gens au bon endroit durant cette période transitoire, qui devrait durer jusqu’à fin septembre, jusqu’à ce que les derniers ouvrages soient équipés. »

Le hall en question, flambant neuf, constitue d’ailleurs, selon Mme Quéreux-Sbaï, le changement le plus important de la médiathèque Falala. « L’aménagement du rez-de-chaussée est directement lié à l’automatisation, dans le sens où nous n’avons plus besoin de grandes banques de prêt/retour qui meublaient la salle. Cela a permis de libérer de la place pour remettre des collections dans le hall et agrandir les espaces de lecture. Quand on y pénètre, désormais, on voit des fauteuils, des plantes vertes, des périodiques, des ordinateurs… Là où avant, on voyait des gens faire la queue… » Un tableau attrayant, à découvrir aujourd’hui !

Marion Dardard

Extrait de l' union du 19/09/2014

   

     

 Répertoire  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Veuve Clicquot : mécénat à la médiathèque

La signature officielle de la convention de mécénat entre la ville de Reims et la maison Veuve Clicquot s'est déroulée à la médiathèque Falala à Reims. Veuve Clicquot est mécène de la ville de Reims depuis de nombreuses années. Ce mécénat se décline sur plusieurs axes : améliorer l'accessibilité des personnes déficientes visuelles à la médiathèque, des rendez-vous lors de la Semaine bleue et l'organisation d'un événement à l'hôtel du Marc -appartenant à la Maison de champagne- liée aux entretiens de l'Excellence au club du XXIe siècle.

Selon Adeline Hazan, maire de Reims : « En venant renforcer notre action et en s'impliquant dans nos projets, les entreprises contribuent à rendre notre territoire attractif. » 

Extrait de l' union du 04/06/2013

   

     

 Répertoire  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Anniversaire des deux médiathèques : 10 ans déjà !

Mercredi soir s'est déroulée l'inauguration de 15 jours de festivités à l'occasion de l'anniversaire des deux médiathèques Croix-Rouge et Jean-Falala.


Marc Giai-Miniet met les bibliothèques en boîte.

Ouvertes en mai et juillet 2003, les deux médiathèques de Reims fêtent cette année leurs 10 ans d'existence, un moment fort pour ces espaces de partage dont la fonction à la fois culturelle et pédagogique est très largement remplie. Conservant leur position initiale de bibliothèques, celles-ci jouent également un rôle important sur le plan culturel au travers de nombreux événements et expositions tout au long de l'année.

Une dimension particulièrement renforcée pendant quinze jours à l'occasion de cet événement puisqu'une grande diversité d'animations est au programme.

Bibliothèques imaginaires

Le vernissage de deux expositions a eu lieu lors de ce rendez-vous attendu à la médiathèque Jean-Falala. L'artiste Marc Giai-Miniet, à l'honneur, a présenté son travail en solo à partir de matériaux de récupération, quelques photographies mais surtout des boîtes contenant des bibliothèques qui contiennent symboliquement à leur tour, l'univers tout entier à travers les livres et leurs récits présents dans chaque étagère.

Chevalier des Arts et des Lettres depuis 2000, cet amateur de nains de jardins et de cueillette aux champignons vit et travaille à Trappes où il est né en 1946.

« J'ai trouvé une forme regardable pour exprimer le fait que les livres sont les modes d'emploi du fonctionnement du monde et parfois de sa destruction », précise ce fervent admirateur de Borges et Kafka dont l'obsession des livres vient de leur absence totale chez ses parents lorsqu'il était enfant.

La deuxième exposition Bibs est collective et regroupe le travail de 40 artistes dans des styles très différents sur le thème central des bibliothèques imaginaires.

Allant des illustrations de Nicolas André, au détournement d'objets de Jean Bigot en passant par les photographies d'Alain Hatat, et encore beaucoup d'autres expressions d'artistes, ces bibliothèques rêvées prennent vie entre les murs d'une médiathèque bien réelle.

« Un heureux événement » pour la maire Adeline Hazan, qui était présente. A la question de savoir si à l'ère du « tout numérique », une bibliothèque municipale a encore un rôle à jouer, la réponse est affirmative, celles de Reims ont, en tout cas, trouvé leur positionnement.

A ne pas manquer Expositions jusqu'au 13 juillet à la  Médiathèque Jean-Falala

Théâtre Muet des bibliothèques, boîtes et photographies de Marc Giai-Miniet.

Bibs, exposition collective des bibliothèques imaginaires bizarres et saugrenues.

Ce week-end, à la médiathèque Jean-Falala, samedi 25 mai de 14 à 18 heures, jardin musical et littéraire : un jardin éphémère le temps d'un bain de soleil dans un transat entouré d'animations musicales, poétiques et théâtrales.

A la médiathèque Croix-Rouge, samedi 25 mai de 10 à 17 heures, « A livre ouvert » : maison vide hors les murs. Une chasse au trésor. Venez découvrir un parcours insolite, où les rayons d'une bibliothèque peuvent cacher les pistes d'une véritable chasse au (x) trésor(s)…

A la médiathèque Croix-Rouge, samedi 25 et dimanche 26 mai, découverte de In Order To Control. Installation numérique visuelle et typographique réalisée par

NOTA BENE Visual (NBV) qui pose la question de l'éthique et la morale dans notre société contemporaine à travers une expérience numérique où le spectateur est partie intégrante de l'installation.

C.-H.R 

Extrait de l' union du 25/05/2013

   

     

 Répertoire