Bibliothèques et Médiathèques  
 

   Les sites à visiter 

-

 


Répertoire 

Bibliothèque Carnégie

Bibliothèque Sorbon

Médiathèque FALALA

Médiathèque Croix Rouge 

 La Presse

 

Une médiathèque flambant neuve 
Vous pouvez emprunter des livres sans sortir de chez vous 

Coup de neuf à la médiathèque Croix Rouge

La bibliothèque Holden de 1888 à nos jours

À Reims, un réseau de sept bibliothèques

Les bibliothèques vont fermer pour être automatisées
Déjà 10 ans d'effervescence !
Médiathèques - Mode d'emploi
Les temps fort à ne pas manquer
Déjà 10 ans

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une médiathèque flambant neuve 

A Croix-Rouge, la 2 e plus grande médiathèque de la ville a été remise à neuf.


En ces derniers jours de vacances, la famille Tassaft est venue passer quelques heures à la médiathèque Croix-Rouge. 

« J’y viens tout le temps. J’aime beaucoup ce lieu » , s’exclame Laurence Guyonnet qui a retrouvé le sourire depuis que la médiathèque Croix-Rouge a rouvert. Fermé du 13 juillet au 21août, l’établissement, situé rue Jean-Louis-Debar, a subi quelques aménagements. Un programme qui s’est étalé sur trois ans. « C’est un lieu d’offre culturel, un lieu d’exposition. Nous avions moins de besoins sur les autres médiathèques. Avec le conseil municipal, nous avons jugé qu’il convenait de travailler sur celle-ci, ces trois années. Le but était vraiment de rendre cette médiathèque parfaitement accessible. Cette année, la majeure partie des travaux concernait le sol du hall d’entrée. Il reste encore pas mal de finitions mais l’avantage est que nous aurons une médiathèque parfaitement remise à niveau, pour que tout le monde s’y sente bien » , communique Pascal Labelle, adjoint au maire délégué à la culture et au patrimoine. « Le sol du rez-de-chaussée n’avait pas été changé depuis quinze ans, les peintures non plus. Tout a été remis à neuf pour la moderniser » , ajoute Éléonore Debar, responsable de la médiathèque. Les travaux avaient pour objectif de rendre le lieu plus pratique pour les visiteurs et le personnel. Pour cela, une rampe pour les enfants dans l’escalier a spécialement été installée comme un coin de rangement pour les trottinettes, ainsi que des espaces d’attente, au niveau de l’entrée. L’accueil a été reculé pour permettre l’installation de l’automate d’emprunt à proximité des agents d’accueil. « Le personnel peut ainsi intervenir plus facilement pour aider les usagers , argumente la responsable qui souhaite également améliorer la diffusion des informations. I l va y avoir une télévision et des flyers pour informer nos usagers des actualités de la médiathèque. »

260 000 €

C’est le montant total des aménagements effectués pendant trois ans à la médiathèque du quartier de la Croix-Rouge

La médiathèque Croix-Rouge est le deuxième établissement le plus fréquenté après Falala. « L’essentiel du budget médiathèque est parti sur Croix-Rouge car c’est un quartier très apprécié, de plus, cet espace est un vecteur important du lien social, de l’aspect culturel » , confie l’élu.

Du côté des usagers, les travaux font l’unanimité : « Le sol est magnifique. Le fait d’avoir descendu les DVD jeunesse dans l’espace du bas, c’est génial, témoigne Rawatef Kouche, conseillère de quartier qui fréquente la médiathèque depuis 2012. O n a beaucoup de chance d’en avoir une dans le quartier. » Laurence Guyonnet vient plusieurs fois par semaine chercher des livres. Elle est pressée que le centre de documentation rouvre ses portes : « Même si les nouveaux aménagements ne sont pas flagrants, c’est bien. Et puis, le nouveau service de prêt de guitare, c’est une super idée. »

Des finitions auront lieu dans le courant de l’année mais celles-ci ne devraient pas engendrer la fermeture de la médiathèque.

Un nouveau service : le prêt de guitares


Dix guitares vintage d’un usager de la médiathèque seront à emprunter dès demain. 

Dès ce samedi 1 er septembre, la médiathèque du quartier Croix-Rouge proposera le prêt de guitares à ses usagers. D’autres médiathèques prêtent déjà ce type d’instrument, c’est le cas à Paris, Angers, Toulouse, Tarnos… Le but, pour Éléonore Debar, responsable de la médiathèque Croix-Rouge, est de promouvoir la culture : « Quand on est abonné, on peut emprunter des livres, des DVD et maintenant… des guitares ! C’est un usager fréquent qui nous a légué ses guitares vintage des années 1970. Chacune d’entre elles a une histoire. Peut-être que nous allons réveiller des talents cachés  , explique la responsable. En effet, cinq guitares sont suspendues au mur mais Éléonore Debare précise : « Nous en avons une dizaine qui peuvent être empruntées ainsi que des amplis ».Pour louer un instrument, il suffit de s’adresser au personnel de la médiathèque. Cependant, le service est réservé aux abonnés ainsi qu’aux enfants et adultes, dès 12 ans. Concernant le délai de prêt, celui-ci peut s’étendre à trois semaines, renouvelable une fois, en fonction du nombre de demandes. Un bilan de l’état de l’instrument sera effectué en début d’emprunt ainsi qu’au rendu.

Charlotte DELHAYE

Extraits de l' union du  31/08/2017

   

   

 Répertoire  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous pouvez emprunter des livres sans sortir de chez vous 

Depuis deux semaines, les médiathèques disposent d’une plateforme qui permet   de stocker des livres sur une liseuse ou une tablette, sans bouger de son canapé


Comme le précise Stanislas Adry, il y a 429 livres pour le moment dans le catalogue numérique.
Bernard Sivade

COMMENT EMPRUNTER UN LIVRE À DISTANCE ?

Il suffit d’être abonné dans l’une des bibliothèques de la ville (12 euros par an) et d’aller sur le site www.bm-reims.fr. Il faut ensuite accéder à son compte, cliquer dans les ressources numériques et choisir un livre dans le catalogue. S’il n’est pas disponible, il est possible de le réserver.

Les 30.000 lecteurs inscrits dans l’une des médiathèques rémoises ont la possibilité, via une liseuse, une tablette ou un smartphone, d’agrandir les caractères et d’obtenir une synthèse vocale. Il n’y a, pour le moment, que des livres en français mais le catalogue doit être étendu avec des ouvrages dans d’autres langues.

Ellory vous tentent mais vous n’avez pas trop le temps de vous déplacer dans une médiathèque ? Vous pouvez désormais les télécharger de chez vous sur votre ordinateur, puis les transférer sur votre liseuse.

Les médiathèques rémoises investissent dans un fonds qui contient déjà 429 titres, composé à 80 % de fictions pour adultes (polars, romans) et à 20 % de livres pour les ados.

Nous n’achetons pas un livre numérique. Nous achetons une licence d’utilisation Stanislas Adry,
responsable

Ce nouveau système est en place depuis quinze jours. « Nous mettions déjà des liseuses en prêts depuis deux ans. Mais elles permettaient uniquement d’accéder aux grands classiques. Et cet été nous avons changé de système numérique » , raconte Stanislas Adry, responsable des ressources numériques.

Il est ainsi possible désormais de stocker deux livres à la fois pour trois semaines. Au-delà de ces 21 jours, le livre s’efface tout seul. Si le lecteur ne l’a pas terminé, il peut renouveler le prêt une fois en se connectant avant la date fatidique.

Selon les éditeurs, les quotas ne sont pas les mêmes. Certains permettent cinq emprunts simultanés, d’autres un seul

LE LIVRE NUMÉRIQUE EST DE 1,5 À 3 FOIS PLUS CHER QUE LE LIVRE PHYSIQUE

Pour les médiathèques, le livre numérique est de 1,5 fois à 3 fois plus cher que le livre physique. « En réalité, nous n’achetons pas un livre numérique mais nous achetons une licence d’utilisation qui nous permet de le prêter », précise encore Stanislas Adry.

Parmi les avantages d’un tel système pour le lecteur, il est possible de télécharger un ouvrage à 500 km de la cité des sacres. Quand vous êtes abonné, il reconnaît votre ordinateur. Plus besoin d’emmener les gros pavés dans sa valise en vacances ou de télécharger les ouvrages en payant le prix fort sur sa liseuse.

« Nous n’avons pas encore un gros fonds » , reconnaît le responsable. « Pour le moment, il représente 2 % de notre budget global d’acquisition mais nous allons en acheter d’autres. » Les défenseurs du livre papier peuvent être rassurés. Cette nouvelle manière d’accéder à la culture ne le menace pas. Il se maintient.

Il est aussi intéressant de rappeler que les médiathèques proposent un choix entre 4.664 films, séries, dessins animés et autres documentaires numériques, issus du catalogue d’Arte et d’Universciné (plateforme de vidéo à la demande française dédiée au cinéma indépendant). Trois films peuvent être téléchargés ou regardés en streaming chaque mois.

M-C LARDENOIS

Extraits de l' union du  25/11/2017

   

   

 Répertoire  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Coup de neuf à la médiathèque

A la médiathèque Croix-Rouge est en travaux tout 1ete. La première devra être repensé, l'accessibilité renforcée. Un bibliobus assure un service minimum


Le premier étage est vidé de toutes ses étagères de livres, triés et rangés dans des bacs. Christian Lantenois

A SAVOIR

•.- La médiathèque Croix-Rouge est fermée tout l'été pour des travaux de modernisation et d'accessibilité.

•.- 81.310 personnes ont franchi les partes de l'établissement en 2015, pour emprunter un ouvrage ou participer aux rencontres et animations organisées

•.- Un bibliobus assure le service, garé sur le parvis les après-midi.

On pourrait presque entamer une valse endiablée au premier étage de la médiathèque Croix-Rouge : les étagères chargées d'ouvrages ont été poussées, laissant libre un vaste espace. La vraie danse se passe en coulisses depuis quelques jours. Les livres passent de main en main, sont triés puis rangés dans des bacs. « On évacue les collections vers· d'autres salles  Toute la moquette va être retirée, puis remplacée par un sol en PVC, plus hygiénique », détaille Héléonore Debar, la directrice. L'établissement est fermé jusqu'au 30 août. Un bibliobus est stationné les après-midi sur le parvis, réapprovisionné au fur et à mesure des emprunts (lire ci-contre).

Éléonore Debar a pris en charge la logistique du déménagement, un jeu de chaises musicales nécessaire pour opérer un lifting complet du bâtiment, principalement à destination des personnes en situation de handicap. « C'est une mise en conformité pour être accessible au plus large public. L'escalier va être contrasté, l'éclairage renforcé. Une nouvelle signalétique va être mise en place, ainsi que des toilettes plus ergonomiques », liste l'ancienne dirigeante de la médiathèque d'Épernay. Un espace neuf, avec pour ambition de capter un public qui déserte les médiathèques depuis une dizaine d'années.

« Ici, la fréquentation stagne »

 « Cela s'essouffle au niveau national. Ici, la fréquentation stagne. Alors on met en place plus d'animations, des services en ligne. » Un usager ne se rend plus à la médiathèque uniquement pour emprunter, il peut désormais accéder à un répertoire musical, des revues, et des plateformes d'apprentissage. « Et depuis un mois, on expérimente des autoformations au code de la route, et des langues étrangères. » Un éventail de services réservés aux adhérents, « pour 12 euros à l'année, gratuit pour les jeunes et les personnes sans emplois. »

Les ateliers «jeux vidéos » et « rétro gaming », qui ont eu du succès auprès des enfants, continueront à la rentrée.

Un bibliobus à la rescousse


Le bus décoré d'énormes lettres blanches sera garé sur le parvis.

Pas de panique, il est toujours possible d'emprunter des ouvrages de la médiathèque tout l'été. Un bibliobus est garé, tous les jours jusqu'au samedi 20 août, sur le parvis, de 14 à 19 heures. Il sera réalimenté au fur et à mesure en BD, livres et CD, piochés dans les collections et surtout destinés aux enfants, Des jeux de société géants (échecs, puissance 4... ) seront également déployés sur le parking.

David GAUTHIER

Extraits de l' union du  11/07/2016

   

   

 Répertoire  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 La bibliothèque Holden de 1888 à nos jours


La carte ci-dessus a été postée le 23 aout 1908


Aujourd'hui, la bibliothèque abrite plus de 20 000 ouvrages.
Coll. M. Thibault / Leroy

À la fin du XIX' siècle. la bibliothèque populaire municipale Holden est créée dans le quartier du faubourg Cérès, devenu aujourd'hui l'avenue Jean-Jaurès, afin que tous les citoyens aient à leur disposition des éléments de travail, d'études ainsi que des moments de loisir.

Le donateur, Jonathan Holden, citoyen anglais négociant en laine, était le fils d'Isaac Holden, installé depuis près de cinquante ans à Reims où il possédait une importante usine de peignage mécanique de Reims, appelée « Usine des Anglais ». La famille Holden était connue. pour ses œuvres philanthropiques et d'éducation.

Jonathan Holden prit à sa charge les dépenses de la construction de la bibliothèque et assura la fourniture des ouvrages. Les travaux furent entrepris rapidement par l'architecte rêrnois Ernest Brunette et terminés au début de 1888.

Il s'agissait alors de la première bibliothèque construite à Reims. Elle a été rénovée en 2002 et 2007 dans le respect intégral.de son architecture très originale. Aujourd'hui, elle propose plus de 20 000 livres pour adultes et jeunes (16000 livres adultes, 8000 livres jeunesse et 30 titres de journaux et revues empruntables

Extraits de l' union du  23-05-2015

   

   

 Répertoire  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À Reims, un réseau de sept bibliothèques


À Reims, les moins de 10 ans représentent 15% des emprunteurs. Hervé Oudin

De Croix-Rouge au quartier Laon-Zola, même Reims essaime ses bibliothèques aux quatre' coins de la ville. À ce jour, la cité des Sacres dispose d'un réseau de sept établissements dont le plus grand d'entre eux, la médiathèque Falala, face à la cathédrale (photo ci-contre) a été ouverte en 2005. Pour une inscription modique (24.F. par an pour les Rémois, 28 pour les autres), près de 27 000 personnes puisent chaque année et gratuitement dans un stock de 415 000 ouvrages. « Le nombre des inscrits est stable. C'est plutôt bon signe alors que la médiathèque vient de fêter son dixième anniversaire après un réaménagement complet JI, explique le conservateur, Jean-Marc Laithier.

Les bibliothèques rémoises font partie d'un maillage de quelque cinq cents structures ouvertes, en Champagne-Ardenne, à la lecture publique. « Chaque année, deux à trois structures ferment leurs portes, mais à peu près autant ouvrent JJ, note Johannie Closse, l'une des animatrices d'lnterbibly, l'association chargée, depuis Châlons-en-Champagne, d'assurer la coordination entre les bibliothèques de la région.

Extrait de l'union du 2015-03-20

   

   

 Répertoire  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Médiathèques

Mode d'emploi

L'ouverture prochaine de deux médiathèques à Reims va permettre d'offrir au plus grand nombre l'accès aux différentes formes d'expression culturelle et aux nouveaux supports d'information.

Objectif : doubler la fréquentation du réseau de lecture publique à Reims.

 En ouvrant prochainement deux médiathèques, la Ville de Reims modernise son réseau de lecture publique afin de l'adapter aux besoins actuels de sa population en matière de documentation, d'information, d'éducation et de loisirs indique Mario Rossi, Adjoint au Maire, Délégué à la Culture.

Cette ouverture est accompagnée d'une réorganisation de l'ensemble du réseau autour de trois pôles principaux :

• La médiathèque Cathédrale, nouvel équipement de Centre-Ville auquel incombent les missions de direction du réseau (services communs) et d'information, diffusion culturelle, animation et loisirs (auditorium, salles d'exposition).

• La bibliothèque Carnegie, bâtiment historique qui sera rénové et recentré sur l'étude et la conservation du patrimoine (ouverture automne 2004).

• La médiathèque Croix-Rouge, construite au sud de la Ville, qui propose des services de même qualité qu'à la médiathèque Cathédrale, et remplit en outre des missions socio-éducatives.

Les bibliothèques de proximité des quartiers Laon-Zola, Chemin vert, Holden et Saint-Remi ont toutes été modernisées et rénovées ces dernières années et continueront d'offrir chacune une documentation encyclopédique de 25 000 à 45000 volumes. Seule modification : la bibliothèque du château d'eau est désormais intégrée à la médiathèque Croix-Rouge.

« Actuellement, 10% des habitants fréquentent les bibliothèques municipales. L'objectif est de doubler cette fréquentation » poursuit Mario Rossi. 

Une réalisation portée par l'ensemble des services de la Ville

L'ensemble des services de la Ville de Reims a travaillé sur cette importante réalisation, notamment la Direction des Travaux Neufs et la Direction de la Culture.

Les missions de la bibliothèque minicipale

La Ville de Reims considère que l'accès à la culture et à l'information sous toutes ses formes constitue l'un de ses axes d'action prioritaires et que la bibliothèque municipale est un service public culturel nécessaire à l'exercice de la démocratie.

L'ouverture des médiathèques permettra notamment d'assurer les missions suivantes :

• Entretenir et développer la  pratique de la lecture auprès des publics jeunes et adultes.

• Assurer l'accès aux différentes formes d'expression culturelle.

• Favoriser le plaisir de la découverte.

• Garantir à tous l'accès aux nouveaux supports de l'information.

• Assurer la conservation du patrimoine écrit, notamment local. Ce sera le rôle de la bibliothèque d'étude et de recherche Carnegie.

• Favoriser la formation initiale et permanente, la mise à jour des acquis scolaires, universitaires ou professionnels.

• Être un lieu de découverte, de rencontre, d'échanges et de convivialité dans la cité.

Consultation libre et ouverte à tous.....

L'accès à la bibliothèque et la consultation sur place des documents sont libres et ouverts à tous. L'inscription est nécessaire pour emprunter des documents.

Elle permet l'accès à tous les services et à tous les points du réseau.

Nouveaux tarifs annuels :

• Moins de 16 ans et scolaires jusqu'en terminale : gratuit. Étudiants sur présentation de leur carte : gratuit. Demandeurs d'emploi, titulaires du RMI, titulaires de la carte de solidarité établie par le CCAS : gratuit. Plus de 16 ans : 10 €.

• Pour les abonnés domiciliés hors de Reims, les tarifs seront les suivants :moins de 16 ans: 10 €. Plus de 16 ans : 25 €

« Des tarif qui restent inférieurs aux tarifs pratiqués dans les autres BMVR » souligne Mario Rossi.

Le nombre maximum de documents empruntés simultanément sur une seule carte pour l'ensemble du réseau va passer à 10, avec un plafonnement selon les supports: 10 livres, 3 disques compacts, 3 revues, 3 cassettes audio, 2 cassettes VHS, l DVD, l cédérom, l partition. Le retour des documents s'effectue dans le lieu d'emprunt. La durée maximale de prêt est de trois semaines.

Une Bibliothèque Municipale à Vocation Régionale, constituée par la médiathèque Cathédrale et la bibliothèque Carnegie :

Avec l'achèvement à l'automne 2004 de la réhabilitation de la bibliothèque Carnegie, Reims sera l'une des 12 villes de France à disposer d'une Bibliothèque Municipale à Vocation Régionale. Une BMVR est une bibliothèque municipale qui, par l'importance de ses collections, par les compétences de son personnel, par son implantation dans une métropole régionale, a un rayonnement extra-communal et joue un rôle structurant dans le paysage des bibliothèques françaises.

Réouverture de la bobliothèque Carnegie après travaux à l'automne 2004

Pendant la fermeture permettant la réalisation de travaux de réhabilitation conduits par les architectes Jacques Bléhaut et Jean-Loup Roubert, dans le respect de l'œuvre de Max Sainsaulieu, les documents les plus rares et précieux de Carnegie seront provisoirement abrités dans les magasins de la médiathèque Cathédrale où ils pourront être communiqués. Cela concerne les manuscrits, la réserve précieuse et la documentation locale. Ces collections réintégreront la bibliothèque Carnegie rénovée à l'automne 2004, à l'instar du reste des collections d'étude..

Rappelons que les Archives municipales viennent également de quitter le bâtiment de la bibliothèque Carnegie et sont installées actuellement rue Robert Fulton.

Bibliothèque du Château d'eau : restitution, emprunts, inscriptions

Les collections de la bibliothèque du Château d'Eau viennent d'être transférées à la Médiathèque Croix-Rouge. Pour restituer des documents de cette bibliothèque et en emprunter d'autres en avril et en mai, s'adresser au bibliobus urbain, à l'occasion des arrêts dans le quartier :

• arrêt Maison Blanche, rue des Bouches du Rhône, devant la MJC le mercredi de 15 h 30 à 18 h.

• au pied du château d'eau (en remplacement de l'arrêt devant le Centre Social Billard) le vendredi de 16 h à l9 h.

• arrêt Croix du Sud, place Léon Blum, le samedi de 9 h 45 à l0 h 45.

* La loi du 13 juillet 1992 a créé un dispositif spécifique d'aide de l'État à la construction de grands établissements en région, pôles d'équilibre avec la Bibliothèque Nationale de France et acteurs privilégiés de la coopération régionale. Douze projets ont été lancés depuis cette date : Châlons-en-Champagne, la Rochelle, Limoges, Marseille, Montpellier, Nice, Orléans, Poitiers, Reims, Rennes, Toulouse et Troyes.

 Convention de partenariat

Ville de Reims - TUR

• Un bus image circulera sur l'ensemble du réseau de mai 2003à juin 2004.

• Organisation d'un jeu-concours ayant pour thème le réseau de lecture publique de Reims. L'ensemble des coupons d'abonnement mensuels pour la période septembre 2003 / juin 2004 (teenage, Campus, Champagne, etc.) sera support d'un jeu-concours organisé autour de cette thématique (réseau de lecture publique).

 Journées portes ouvertes

Des journées portes ouvertes seront organisées à l'occasion de l'ouverture des médiathèques les 10 et 11 mai pour la médiathèque Cathédrale, en juin pour la médiathèque Croix-Rouge.

Elles verront la participation de plusieurs partenaires.

Notamment le journal l'Union qui proposera un concours, la Comédie de Reims, l'Association Prisme, le FRAC Champagne-Ardenne et Ethnic's. Le programme précis sera communiqué par voie de presse et dans le numéro de VRI du mois de mai. 

  

Médiathèque Cathédrale

110 000 documents...

• Soit 58000 livres adultes, 30000 livres jeunesse, 15000 disques, près de 400 titres périodiques, 5 000 vidéos (VHS et DVD) et 2 000 cédéroms.

•  ... et 500 places assises à la disposition du public

• 330 places de travail et de lecture, 55 places multimédia (accès Internet, consultation du catalogue, de cédéroms et de documents numérisés), 40 places audiovisuelles pour la consultation de vidéo (18) de documents sonores (14) et de méthodes de langues (8), 90 places diverses pour le travail en groupe et " l'heure du conte ".

4 000 m'd'espaces publics

Au rez-de-chaussée : espace accueil-prêt/retour, espace d'expositions, espace information-actualité (journaux, revues et périodiques, postes multimédia).

Vers la rue Chanzy : Département Jeunesse, secteur benjamins (albums, premières lectures, revues et périodiques, postes multimédia).

En mezzanine: Département Jeunesse, secteur juniors (romans, documentaires, BD, postes multimédia).

Au ler étage : Côté rue Chanzy : Département sciences et techniques (informatique, gestion, bricolage, santé...) avec postes multimédias et salle de travail.

Côté rue des Fuseliers : Département image, son, arts, loisirs avec notamment partitions, CD, vidéos, revues et périodiques, postes de consultation de vidéo et d'écoute de CD, postes multimédia, espace d'expositions et salle de travail.

Au éme étage : Côté rue Chanzy : Département sciences humaines et société (histoire, géographie, politiqu, économie, droit, philosophie, religion.. .) avec revues périodiques et postes multimédia.

Côté rue des Fuseliers : Département langues et littératures avec, entre autres, romans, romans policiers, scienc-fiction, poésie, théâtre, livres en langues étrangères, BD, fonds local, laboratoires individuels de langues et postes multimédia.

Au ler sous-sl : Auditorium de 200 places. 

Médiathèque Croix Rouge

Un fonds de 65 000 documents dès l'ouverture

Soit 30000 livres adultes, 25.000 livres jeunesse, 7 000 disques, 100 titres périodiques, 3 000 vidéos (VHS et DVD) et cédéroms.

280 places assises

Dont 110 places de travail et de lecture, 21 places multimédia (accès Internet, consultation du catalogue, de cédéroms et de documents numérisés), 16 places audiovisuelles pour la consultation de vidéos (8) et de disques (8) et 133 autres places pour le travail en groupes, un atelier pédagogique et " l'heure du conte ".

Deux niveaux proposant une grande variété de services

Au rez-de-chaussée : Un hall d'accueil pour les inscriptions et le prêt des documents.

Un espace d'animation avec une salle pouvant accueillir 50 personnes pour l'organisation d'expositions, de conférences, de rencontres et de spectacles.

Un espace d'information et de documentation pour jeunes et adultes proposant plus d'un millier de documents en prêt ou consultation sur l'emploi, les métiers) les concours, la formation, et comportant un point-information jeunesse.

Un espace " Image et musique " avec 10000 documents en libre accès sur la musique, le cinéma et les spectacles : livres, disques de musique en tout genre) vidéos de films et documentaires (VHS et DVD), cédéroms.

Au 1er étage : L'espace Adultes offre 30000 documents en libre-accès pour le prêt et la consultation : romans, bandes-dessinées, documentaires (dont " Passerelle ", une sélection d'ouvrages adaptée à ceux qui cherchent à se familiariser ou à renouer avec la lecture), livres en grands caractères, textes enregistrés sur cassettes, cédéroms.

L'espace Adultes comprend également une salle pour le travail en groupe.

L'espace Jeunesse dispose de 25000 documents en libre accès pour le prêt et la consultation (albums pour les tout-petits, bandes dessinées, romans,  documentaires, revues, livres-cassettes, disques, vidéos, cédéroms). Un atelier peut accueillir 30 enfants et une salle est prévue pour " l'heure du conte " ainsi que pour des animations régulières, des auditions et des projections.

La médiathèque Croix-Rouge : point d'attache des trois bibliobus municipaux

Les bibliobus permettent de toucher les publics les moins mobiles. Ils sont basés à la médiathèque Croix-Rouge. Leurs 30 000 documents sont stockés dans un magasin de diffusion.

Les bibliobus desservent la ville entière grâce à des arrêts réguliers effectués dans certains quartiers éloignés d'un point de lecture, mais aussi auprès d'établissements scolaires, de résidences de personnes âgées, ainsi que par le dépôt de documents auprès d'organismes demandeurs (crèches, centres sociaux, etc.)  

Extrait de VRI 198 - 4/2003

   

   

 Répertoire