Atelier du maître artisan ébéniste
 

Benjamin Guillaume

Hervé Leriche

Christian Blanckaert - Le cœur et la passion

  Sites à visiter

 

Métiers

Ebéniste

 

 Visites  

La table

  Métiers  

La Presse

        

La précision au millimétre

Répertoire 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La précision au millimétre

Depuis 1994, Fabien MARTIN s’est imposé comme une des références dans l’ameublement grâce » à sa société Ebénisterie de Champagne. Plongée dans l’univers du bois.


Cédric Gomard, le chef d’atelier, observe le travail d’Aubin van der LEE, le stagiaire qui restera deux ans dans l’entreprise.
R. Wafflart

Son exigence est à la hauteur de sa modestie. Très élevée. Alors qu'il lance officiellement son entreprise en 1994, Fabrice Martin file à Paris pour montrer son travail. De l'ameublement principalement qu'il réalise alors seul à Ebénisterie de Champagne. « Cela a bien fonctionné. J'ai pu rencontrer des personnes qui ont apprécié et qui m'ont permis d'intégrer le beau milieu parisien », dévoile-t-il. Une aubaine pour remplir les carnets -de commandes. Avec pas mal de vedettes dont il taira le nom par respect pour ses clients. « De la chance, lance-t-il quand on lui demandé la clef de sa réussite. Cela ne veut pas dire que je suis meilleur qu'un autre. » S’il n'est pas langue de bois, l'ébéniste est plutôt du genre humble.

35
C'est le nombre- d'heures hebdomadaires qu'exécutent les salariés de l'Ebénisterie dé Champagne, située à Muizon.

I.E CLIENT EXPLIOUE CE QU’IL VEUT, NOUS REALISONS

 L'entreprise atteint alors sept salariés, Avant de connaître la crise en 2012. « François Hollande a été élu et a rapidement parlé de la taxe, à 75 %'sur les très hauts revenus. Ça a été une volée de moineaux. Beaucoup de clients ont quitté le pays » regrette-t-il. Autre inquiétude, la montée de la concurrence polonaise.

Pour contrer ces menaces, Fabrice Martin met en avant le savoir-faire et J'exigence de sa société, Une marque de fabrique. « On fabrique ce que nous demande le client. De la petite table de salon au dressing, en passant par une cuisine, nous explique ce qu'il veut, nous réalisons », assure Fabrice Martin.

Et comme dans la mode, il y a évidemment des tendances. « Ce qui marche bien en ce moment c'est le sycomore teinté vernis gris. On a pas mal de choses laquées également Du chêne extra-mat, très naturel, » avance le professionnel.

Pour exercer ce métier d'excellence, la motivation doit être évidemment l'une des premières qualités. « Il y a du boulot pour ceux qui se donnent les: moyens d’y arriver, de s'en sortir », confirme Fabien Martin.

LE PETIT PLUS ? PARLER tJNE LANGUE ETRANGERE.

Il développe le profi idéal : « C'est un métier où il faut être patient, avoir une grande conscience professionnelle et être précis avec la clientèle. »

Dernier conseil pratique du professionnel de l'ébénisterie : parler une langue étrangère. « Le regret de ma carrière, c'est de ne pas avoir appris l'anglais. A une époque, j'aurais pu avoir la possibilité de travailler avec les marchés russes et américains. J'ai essayé, d'apprendre avec des cassettes audio mais à partir d'un certain âge cela devJent vraiment difficile. ».

Gauthier HÉNON

Extrait de l'union du 13/03/2016

   

   

 Répertoire