Bernard PELTRIAUX

«  Le peintre de la Femme  »

 Sites à visiter

   

 

 

 



 

  

 

 Visites  

Peintres

  Métiers  

 Répertoire 

Quelques reproductions

La Presse

  

Ultime week-end  pour l’espace Peltriaux
Hommage à Bernard Peltriaux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Conférence
avec

 Par

M. BENARD 

Michel BENARD, le conférencier

POÈTE * ESSAYISTE * PRÉFACIER

Copie-de-Benard-01.jpg
livre-108.gif

    * études de Lettres et philosophie
    * rédacteur des revues littéraires : "Art et Poésie", "International", l'Étrave", "l'Agora"
    * correspondant des revues : "Borée", "l'Attention", "Les saisons du poème", " Rencontres littéraires", "Laudes", "l'ÉLAN", "Les amis de Thalie", "Poésie première", "Soleil et Cendres", "Séquences", l'Orient latin/Roumanie", "Bucovina litterara/Roumanie, "Luceafarul/Roumanie",      
    * fondateur de Prix littéraires : "Laurent Desvignes", "Camille Lecrique", "Thibault de Champagne", "Rhasode"
    * 25 ouvrages édités

livre-007.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


La Galerie Peltriaux

Adresse : 15 Rue du Vieux Coq, 51100 Reims

Téléphone : 03 26 87 26 87  

LE JOUR DU CHAPEAU

MELODIE EN BLEU

SCHEHERAZADE

EN ARRIERE LA MUSIQUE

LA VALISE

LES ARCHETS DU COEUR

GALOP D' ESSAI

 

 BALLERINES

GUERIDON DISCRET

   

   

  Répertoire   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ultime week-end  pour l’espace Peltriaux

C’est la dernière fois que la galerie de la rue  du Vieux-Coq ouvre, avec 200 œuvres à saisir.


Monique Peltriaux vous invite à revoir ou à découvrir les œuvres de son mari.

Dès l’entrée de la galerie on est plongé dans une atmosphère joyeuse, parfois Belle Époque et surtout Années Folles. Monique, l’épouse de Bernard Peltriaux (1921-1999), reçoit les visiteurs. Quand le couple s’installe rue du Vieux-Coq, le peintre, également professeur d’éducation artistique  au lycée Roosevelt, y aménage d’abord un atelier. «  Comme sa peinture commençait à prendre de l’importance, il devient professionnel en 1981 et on construit la galerie en 1985 pour y recevoir les visiteurs  » , explique Monique Peltriaux.

Bernard a toujours peint l’élégance, que ce soit celle des costumes ou des manières
Monique Peltriaux, épouse du peintre

On lui demande de commenter le style de son mari : «  C’est avant tout une peinture figurative, d’abord expressionniste, puis plus personnelle. Il a toujours été inspiré par la femme, mais l’a représentée d’une façon différente : il peignait des personnages dans des tenues d’époque, mais avec des corps et des attitudes actuelles, dans des lieux et des situations parfois insolites. C’était un créateur : il commençait par faire des dessins... j’ai des valises de dessins !  » , sourit celle qui a été aussi modèle  pour son mari.

On admire la grâce des gestes, le raffinement des vêtements : « Bernard a toujours peint l’élégance, que ce soit celle des costumes ou des manières.  »

L’artiste a réalisé plus de 3 000 œuvres. Il y en a environ 200 dans la galerie, proposées à la vente. De tous formats, de toutes techniques : huiles, aquarelles, dessins... Des affiches et reproductions sont également disponibles.

Samedi 27 et dimanche 28 octobre, 15 rue du Vieux-Coq à Reims, de 15 à 19 heures et sur rendez-vous au 03 26 87 26 87

Extrait de l' union du 27/10/2018

  Hommage à Bernard Peltriaux


Bernard Peltriaux aimait peindre le charme des femmes de la Belle Epoque et des années 30. (© DR)

Jusqu’au 13 février, la Maison du Département rend hommage à Bernard Peltriaux en accueillant ses œuvres pour une dernière rétrospective.

Près d’une cinquantaine d’œuvres a été regroupée par son épouse afin de permettre au public de découvrir ou redécouvrir l’univers de ce peintre rémois, disparu il y a maintenant seize années. Formé aux Beaux-Arts de Reims de 1938 à 1941, puis à l’Ecole Normale d’Enseignement Technique Supérieure Arts et Arts appliqués à Paris dès la fin du second conflit mondial, Bernard Peltriaux vit sa passion en enseignant au Lycée Roosevelt de Reims et en démarrant en parallèle une carrière d’artiste peintre.

Rapidement remarqué dans les salons et les galeries parisiennes, l’artiste rémois s’attache à témoigner du charme de la vie. Il dédie ses toiles à la femme dévoilant ses talents de séductrice à travers différentes époques avec en point d’orgue la Belle Epoque et les années 30. Artiste expressionniste, Bernard Peltriaux fut le peintre de la réalité poétique, reconnu par la Maison des Artistes à Paris.

A découvrir jusqu'au 13 février à la Maison du département, 18, rue Carnot à Reims. Entrée libre du lundi au vendredi de 9h à 18h. Rens. : 03 26 83 56 10.

Extrait de l' Hebdo du Vendredi du 07/01/2015

   

   

  Répertoire