" La carrière pédagogique "

de Mailly-Champagne - 51


 

 Répertoire 

Site

Visité avec

 en
09/2007    

 

 mailly 02.gif

 mailly 03.gif

mailly 04.gif

 mailly 05.gif

mailly 06.gif

 

A la fin du 19ème siècle il y avait 150 briquetteries/tuileries sur la Montagne de Reims.

On y trouvait l'argile nécessaire à la fabrication des briques et des tuiles plates caractéristiques de cette région.

On trouve aussi des pierres de meulière, du sable, de la craie, de l'argile.

Il existe 2 types de pierre meulière : 
     - compacte
     - poreuse : est très recherchée car elle est légère et se taille facilement.

Exemple de meulière : l'école de Mailly

Quant aux matériaux de construction voir la maison non loin de la salle des Fêtes : elle a un soubassement en meulière puis des pierres reliées entre-elles par du sable dont on faisait une sorte de mortier. .Elle est typique de la construction réalisée avec des matériaux que l'on trouvait dans un rayon de 300 mètres.

Les maison étaient revêtues d'un enduit à la chaux pour éviter les infiltrations ou les intempéries.

Le nom de meulière vient de moulin car c'est dans cette roche que l'on faisait les meules des moulins.

Il existe 3 sortes de roches
     - roches magmatiques
     - roches métamorphiques (ardoise, marbre
     - roches sédimentaires : celles que l'on trouve sur la Montagne de Reims.

FORMATION DU SOL

Zones plissées à l'ère tertiaire

 

Régions immergées à l'ère secondaire

 

Massifs primaires (plissements hercynien)

Ere primaire

Début il y a environ 600 millions d'années.

Ere secondaire

Début il y a environ 200 millions d'années. Au milieu de l'ère secondaire le socle ancien s'effondre et la mer envahit tout le Bassin Parisien devenu un vaste golfe : les sédiments (dépôts) calcaires s'accumulent, formant notamment la grande auréole crétacée (de craie) dont la Picardie et la Champagne dessinent le rebord.

Ere tertiaire

Début il y a environ 60 millions d'années. A l'époque tertiaire, par deux fois mer et lacs occupent le Bassin Parisien, y déposant des sédiments calcaires et des sables.

Sous l'effet du plissement alpin, la bordure orientale du bassin se soulève à la périphérie déterminant la célèbre « falaise de l'Ile-de-France ».

Le Bassin parisien au point de vue géologique s'étend des Monts d'Arrée aux Vosges


Coupe schématique du Bassin Parisien


Evolution de la partie orientale du Bassin Parisien, depuis le tertiaire

Ere tertiaire

 Terrains sédimentaires (1ère et 2éme phase)

 

 

 

 

 Argile et craie d'èpoque crétacée.

Ere secondaire

Calcaire et marne d' époque jurassique

 

Grès (grains de sable fortement cimentès)

 

 

 

Ere primaire

Socle primitif (roches schisteuses et christallines

Sur la Montagne on trouve du tertiaire sur du secondaire

Reims se situe à 100 m d'altitude et Verzy (le plateau) à 283 m d'où un dénivelé de 183 m.

Les villages se sont implantés au niveau des zones de sources

La Montagne de Reims est ce que l'on appelle une côte (cuesta)


Croquis géologique à Verzenay

1 - Limon des plateaux ; 2 - Meulière de Brie et argiles rouges ; 3 - Calcaires de Ludes ; 4 - Calcaires de St Ouen ; 5 - Argiles vertes et rouges ; 6 - Sables blancs ; 7 - Argiles à lignites ; 8 - Calcaire lacustre ; 9 - Argiles rouges ; 10 - Graviers crayeux ; 11 - Tourbe ; 12 - Craie blanche. (D'après E.Millet, Les Pays marnais, 1963, vol.II, p.337.

Le sous-sol est formé d'une hauteur de 250 m de craie qui s'est formée par le dépôts de coques d'algues microscopiques mortes. C'est dire le nombre qu'il a fallu pour faire 250 m de hauteur et le nombre d'années aussi.

Point 1 : Affleurement de craie

Point 2 : Au-dessus de la craie, donc une roche plus jeune, c'est du calcaire : la craie devient de plus en plus petite et se transforme pour donner cette roche dans laquelle on a trouvé des fossiles de racines. Cela signifie donc qu'il y a avait une végétation et si végétation on n'est plus en milieu marin.

La végétation transforme la craie et c'est un calcaire d'altération que l'on trouve sur une hauteur de 5 m.

Après la mer on a eu un climat avec 2 saisons : sèche/humide du type du climat du Sahel. : c'est le début de l'ère tertiaire.

Point 3 : Du sable recouvre le point 2 ce qui signifie que l'on a à nouveau de l'eau donc que le niveau de la mer est remonté. Tertiaire.

Le sable provient de l'érosion d'une autre roche calcaire et les petits grains ont été transportés par le vent ou plus vraisemblablement par un fleuve avec un débit important qui arrive dans le bassin.

Par contre s'il n'y a plus de courant le sable se dépose alors que les roches plus légères continuent. Ceci prouve que nous nous trouvons dans un delta où se déposent les sables.

La couleur du sable est due au fer contenu.

On a une hauteur de 7 à 8 m de sable.

Point 4 : Terre noire : ce n'est pas une terre c'est une ROCHE.

En l'occurrence c'est un argile à lignite donc une roche carbonée.

La roche la moins carbonée étant la tourbe et la roche la plus carbonée étant le pétrole.

Dans cette roche on trouve du bois fossilisé entre autres des graines de palétuviers, de cyprès chauves ce qui signifie que nous avons une végétation mangrove caractéristique des régions littorales de la zone tropicale. (c'est à dire que les palétuviers poussent dans un delta en milieu tropical. On a donc eu ensuite ce type de climat dans la Montagne de Reims.

La carrière a été exploitée pour ses terres noires par les viticulteurs. En effet, ils répandaient les terres noires sur le sol blanc (crayeux) pour réchauffer le sol en prévision de gelées tardives. Les terres sombres se réchauffent plus vite que les terres blanches.

On peut utiliser cette roche (à la maison pour les groseilliers, les rosiers) car elle contient du fer.

Mais elle contient également du soufre et quand on l'expose à l'air il s'en dégage de l'acide sulfurique. .Avant utilisation la laisser passer un hiver à même le sol.

Point 5 : Au-dessus on trouve du sable blanc ce qui signifie que nous sommes à nouveau en milieu marin. Le sable est blanc car il est chargé en silice et provient de l'érosion de granit.

Point 6 : Puis on a une roche verte argileuse. C'est un argile avec des bancs calcaires renfermant des fossiles d'animaux d'eau douce et on en déduit que la mer est repartie.

Mais elle a dû revenir car on a découvert des fossiles d'huîtres.

Puis elle est repartie et depuis 32 millions d'années elle n'est pas revenue.

L'altération de l'argile sous un climat équatorial donne de la silice qui engendre elle-même une roche appelée meulière (il y a 5 millions d'années)

Point 7 : Et pour terminer on trouve un dépôt de limon sur une épaisseur de 50 cm. C'est un sédiment transporté par le vent qui vient du Nord.

 Notes et photos de Monique VINCENT

 Répertoire