Château de REVEILLON - 51  


Sites à visiter

 

 

 

 

  

 

  

Visites

  

Répertoire 


Repas au Château
Visite du Château

   La Presse

 
Château de Réveillon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Visité
avec

  en
10/2011 

2011-10-13_2-01-resto.JPG

2011-10-13_2-02-resto.JPG

2011-10-13_2-03-resto.JPG

2011-10-13_2-04-resto.JPG

2011-10-13_2-05-resto.JPG

2011-10-13_2-06-resto.JPG

2011-10-13_2-07-resto.JPG

2011-10-13_2-08-resto.JPG

2011-10-13_2-09-resto.JPG

2011-10-13_2-10-resto.JPG

2011-10-13_2-11-resto.JPG

2011-10-13_2-12-resto.JPG

2011-10-13_2-13-resto.JPG

2011-10-13_2-14-resto.JPG

2011-10-13_2-15-resto.JPG

 

2011-10-13_2-16-resto.JPG

 

2011-10-13_2-19-resto.JPG

 

 

Répertoire 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Visité
avec

  en
10/2011 

2011-10-13_3-01-reveillon.JPG

2011-10-13_3-02-reveillon.JPG

2011-10-13_3-03-reveillon.JPG

2011-10-13_3-04-reveillon.JPG

2011-10-13_3-05-reveillon.JPG

2011-10-13_3-06-reveillon.JPG

2011-10-13_3-07-reveillon.JPG

2011-10-13_3-08-reveillon.JPG

2011-10-13_3-09-reveillon.JPG

2011-10-13_3-10-reveillon.JPG

2011-10-13_3-11-reveillon.JPG

2011-10-13_3-12-reveillon.JPG

2011-10-13_3-13-reveillon.JPG

2011-10-13_3-14-reveillon.JPG

2011-10-13_3-16-reveillon.JPG

2011-10-13_3-17-reveillon.JPG

2011-10-13_3-18-reveillon.JPG

2011-10-13_3-20-reveillon.JPG

2011-10-13_3-22-reveillon.JPG

2011-10-13_3-24-reveillon.JPG

2011-10-13_3-25-reveillon.JPG

2011-10-13_3-26-reveillon.JPG

2011-10-13_3-33-reveillon.JPG

2011-10-13_3-34-reveillon.JPG

2011-10-13_3-35-reveillon.JPG

2011-10-13_3-36-reveillon.JPG

2011-10-13_3-38-reveillon.JPG

2011-10-13_3-40-reveillon.JPG

2011-10-13_3-41-reveillon.JPG

2011-10-13_3-43-reveillon.JPG

2011-10-13_3-44-reveillon.JPG

2011-10-13_3-45-reveillon.JPG

2011-10-13_3-48-reveillon.JPG

2011-10-13_3-50-reveillon.JPG

2011-10-13_3-60-reveillon.JPG

 

2011-10-13_3-61-reveillon.JPG

2011-10-13_3-62-reveillon.JPG

2011-10-13_3-70-reveillon.JPG

 

 

Répertoire 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au château de Réveillon, deux salles supplémentaires seront bientôt accessibles au public

Au pays de Marcel Proust

D'un édifice en ruines qui a inspiré un des plus grands auteurs français du XXe siècle, les propriétaires en ont fait un endroit d'enchantement aux beautés secrètes. Dernièrement, la galerie et la chapelle ont été restaurées.


Le château a été construit entre 1607 et 1617 par Claude d'Ancienville, le seigneur de Réveillon.


Pierre et Nicole Besancon, dans leur jardin à la française, composé de roses et de fruits.

FANTASMAGORIQUE.  Merveilleux.

Le château de Réveillon dont les premières pierres ont été posées au XVe siècle, aussi imposant architecturalement soit-il aujour-d'hui, est aussi un palais de la littérature. Construit entre 1607 et 1617 par Claude d'Ancienville, le seigneur de Réveillon, trois siècles plus tard, habité alors par la peintre Madeleine Lemaire, il est visité plusieurs fois par Marcel Proust. Cet édifice magnifique a d'ailleurs inspiré entre autre, « Réveillon », un des personnages du grand écrivain français du XXe siècle qu'on retrouve dans son ouvrage « Jean Santeuil » publié en 1952.

Un monument toujours en chantier

Racheté à des particuliers le 18 août 1992 par Nicole et Pierre Besançon, un couple de professeurs, il n'a cessé depuis d'être en travaux. « On l'a trouvé dévasté et encombré. Nous avons connu des nuits passées la fenêtre ouverte, durant lesquelles on voyait voler les chauves-souris, se souvient le châtelain. Mais c'est le lot de nombreux propriétaires de châteaux anciens. Dès qu'on l'a acquis, on s'est occupé de refaire le pont-levis. Il a toujours été visité comme un chantier de restauration de monument. » Après la réfection des 120 fenêtres et actuellement du colombier de 3 500 nids de pigeon, les propriétaires prévoient la mise à jour des ardoises qui revêtent le toit. « Grâce au concours de l'architecte en chef des monuments historiques, on a réussi à reconstituer peu à peu les ruines des communs, à savoir les douves, la ferme et les écuries, comme ils l'étaient à leurs débuts. »

Une galerie et une chapelle attendues

La visite à l'intérieur est aussi belle que brève. La première salle offre une vue imprenable sur le jardin à la française, recréé par les propriétaires selon les plans du XVIIe.

Le vestibule habillé de quatre tableaux qui représentent des fables de Jean de La Fontaine, a été décoré avec du mobilier et de la vaisselle scrupuleusement choisis, pour rappeler l'époque de construction. Une chambre sert de petit musée historique, qui présente les dernières batailles historiques.

D'ici quelques mois, une chapelle et une galerie prolongeront le voyage féerique. « Depuis dix ans, nous avons entrepris de remettre sur pied la chapelle qui tombait en ruine. Et nous avons la conviction que les pièces dont elle est constituée, à savoir ses colonnes et ses lambris peuvent provenir du château de Versailles du temps de Louis XIII », rapporte Pierre Besancon. La galerie juxtaposée à la chapelle, longue et superbe, devrait elle aussi être bientôt ouverte au public, après six ans de travaux.

Le château de Réveillon et toutes ses dépendances ont été classés monument historique en 1948. Jusque-là, Nicole et Pierre Besancon ne recensaient guère plus de 1 000 visites par an.

Mais peut-être peuvent-ils en espérer davantage avec plus de vingt ans de reconstruction, dont il est interdit de communiquer quelconque estimation de valeur financière.

Le château de Réveillon devient aujourd'hui un rêve éveillé qui donnerait envie de se replonger dans les livres de Marcel Proust.

Lilly THOMANN

Renseignements : www.chateaudereveillon.com

Une  chapelle made in  château de Versailles

 
La galerie sera prochainement accessible au public. 

C'est en tout cas " une tradition orale prise au sérieux à Versailles ". explique Pierre Besancon. Et lui et sa femme en sont persuadés. " Quand on a fait les travaux, on a constaté une cloison de 20 cm contre le mur. C'est sans doute le signe qu'on a voulu adapter les dimensions de la tour à celle d'une chapelle qu'on a délocalisée... Le retable, avec ses colonnes et ses boiseries pourraient bien avoir été importés du château de Versailles à l'époque de Louis XIII "  croit le châtelain. D'ici deux ans, lorsque le dernier tableau sera accroché dans la chapelle de Réveillon, une commission de spécialistes devrait venir étudier cet aspect historique et encore mystérieux.

         Extrait de l' union du 18/08/2011

 

Répertoire