TROYES (10)  

 en Mai 2005
 

 Sites à Visiter

 



 Répertoire 

 

Notes de Josiane CHIF

Notre visite en Juin 2005

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Visité avec

   en

   05/2005  


    TROYES
  

Cité des Tricasses au IIe siècle avant Jésus Christ, au IIIe siècle, alors que les invasions barbares débutent, la ville est renommée Tricassium, puis au Ve siècle Trecae, et devient Augustobona à l'époque gallo-romaine

 

L'enceinte primitive de la ville englobait ce que l'on peut appeler le quartier de la Cité ; les quais du canal à l'Ouest, les rues Salengro et Linard Gonthier au Sud, la rue Simart à l'Est et la rue St Lambert et son canal. 

Cette première enceinte, Augustobona, était traversée d' Ouest en Est par la voie romaine d'Agrippa qui reliait Milan à Boulogne ; cette voie antique se trouve aujourd'hui sous le tracé de l'actuelle rue de la Cité, à 3 mètres de profondeur. Malgré une expansion notable de la cité gallo romaine, les vestiges en sont rares aujourd'hui. Les murs d'Augustobona ont servi de fondation à de nombreux édifices de la ville, dont par exemple l'évêché, actuel musée d'Arts Modernes. On a toutefois tiré des souterrains de la ville quelques richesses de cette époque, visibles par exemple au Musée St Loup.

Troyes était une ville Gallo-Romaine de 800 hectares,  dont 600 regroupés en forme de bouchon de Champagne , elle était alors la 5ème ville de France et appartenait aux Comtes de Champagne qui vivaient dans un palais au centre de la ville, à partir du IX siècle. Ils construisirent une abbaye qui maintenant , est devenue la préfecture de police.

Les Comtes de Champagne, très ambitieux favorisèrent les échanges commerciaux , les foires étaient le rendez-vous de l'Occident au VI ème siècle . Ils détournèrent la Seine pour l'élargissement de la ville, orfévrerie, joaillerie, chevaux, cuir, fourrures etc, les conduits de route étaient sécurisés et en cas de problème les seigneurs remboursaient, d'où le nom de sauf conduit . Le bureau de change vérifiait  toutes les monnaies et les convertissaient en lettres de change, plus tard le Roi de France reprit tout cela à son compte, à cette époque apparait la Livre-Troy système de mesure pour l'orfévrerie et le joaillerie, qui est encore utilisée en Angleterre. Les plus importantes foires de Troyes étaient :  

- la foire chaude en Juillet     }
                                                       }elles duraient de 3 à 6 semaines.
      - la foire froide en octobre    }

Le 9 Juillet 1429, Jeanne d'Arc qui conduit Charles VII à Reims délivre la ville des Anglais.

Le 24 mai 1524, un gigantesque incendie détruit 1500 habitations dans le quartier du Beffroi et de Croncels. Très vite, on reconstruit, et c'est l'occasion pour la ville d'adopter un urbanisme plus moderne avec des rues plus alignées et moins étroites. La rapidité avec laquelle on reconstruit certains quartiers témoigne de la prospérité relative de la ville à l'époque de l'incendie.Seules les tours de la noblesse avaient un escalier hélicoïdal, un larmier rejetant l'eau à l'extérieur, volets à l'intérieur ; le rez de chaussée avec encorbellement payait un impôt, l'étage non. Le commerce se faisait par l'extérieur ; ces maisons se construisaient en poutres verticales de chêne de 150 ans qui étaient placées plusieurs années dans l'eau afin de durcir, toutes les poutres étaient numérotées, afin de faciliter le montage. Sully interdit les avant corps, fit remplacer le chaume par de la tuile, et le chêne et le chataignier furent énormément utilisés, les pans de bois furent recouverts d'un enduit grisâtre pour les protéger.

Maisons de pierre. Hotels particuliers construits en fond de cour

L' Hotel Juvenal  des Ursins devint une clinique en 1526.

En cette période l'espoir de vie était de 40 ans

Quelques photos

    

    

   Répertoire