Eglises romanes du Tardenois

 

Quelques photos de la visite

Sites à visiter

 

 

 

Crugny

Courville

 

 

Romanes

 

 Répertoire 

La Presse

 

 

 

Courville lance un appel pour sauver les statues de l’église

Lagery redonne vie à ses halles !  

 

 

 A

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Visite avec

   en

 09/2005  

 

2005-09_egli-roman-s_01_courville.jpg

2005-09_egli-roman-s_02_courville.jpg

2005-09_egli-roman-s_03_courville.jpg

2005-09_egli-roman-s_04.jpg

2005-09_egli-roman-s_05_.jpg

2005-09_egli-roman-s_06.jpg

2005-09_egli-roman-s_07.jpg

2005-09_egli-roman-s_08.jpg

2005-09_egli-roman-s_12_crugny.jpg

2005-09_egli-roman-s_13_crugny.jpg

2005-09_egli-roman-s_15.jpg

2005-09_egli-roman-s_22.jpg

2005-09_egli-roman-s_24.jpg

2005-10_eglises_dl_06.jpg

2005-10_eglises_dl_21_crugny.jpg

2005-10_eglises_dl_23_crugny.jpg

2005-10_eglises_dl_24_crugny.jpg

2005-10_eglises_dl_29_largery.jpg

2005-10_eglises_dl_30.jpg

2005-10_eglises_dl_31.jpg

2005-10_eglises_dl_32.jpg

2005-10_eglises_dl_33.jpg

2005-10_eglises_dl_50.jpg

2005-10_eglises_dl_52.jpg

2005-10_eglises_dl_56.jpg

 

 

2005-10_eglises_dl_57.jpg

 

 

 Répertoire 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Courville lance un appel pour sauver les statues de l’églis

Le projet de l’association de sauvegarde du patrimoine a été retenu par Le Pèlerin pour son prix des lecteurs. Enjeu : obtenir des fonds.


Valérie Kenny, présidente de Courville Patrimoine, à côté du Christ en croix, entouré de la Vierge et de Saint Jean.

Le projet de restauration des statues de l’église de Courville, présenté par l’association Courville Patrimoine, a été sélectionné parmi plusieurs centaines de dossiers pour concourir au prix des lecteurs du magazine Le Pèlerin « Un patrimoine pour demain ».

Deux projets sont encore en lice dont celui des statues de Courville. Les votes seront clos à la fin du mois. À la clé, une somme permettant de compléter le financement de la restauration et la sécurisation de cinq statues en bois polychrome de l’église Saint-Julien.

   Une histoire rocambolesque via « L’union »

La présidente de Courville Patrimoine, Valérie Kenny, détaille ce beau projet. Il trouve son origine le 5 juin 2011. Alors qu’elle fait visiter l’église à des amis, elle constate le vol de la statue de Saint Sébastien. Son socle, qui se trouvait dans le transept nord, est vide.

Elle donne immédiatement l’alerte aux collectivités publiques ainsi qu’aux médias. Elle peut transmettre une photo à la gendarmerie et au journal L’union, auquel elle donne une interview qui paraît trois jours après. À la lecture de ce journal, un antiquaire reconnaît une statue qui vient de lui être proposée. Il en informe la gendarmerie.

Cette aventure permet aux enquêteurs de démasquer plus rapidement l’auteur d’une série de vols d’objets religieux commis les mois précédents en Champagne et en Picardie. Celui-ci est arrêté et jugé. Ce sont plus de 50 œuvres d’art religieux qui sont retrouvées !

La statue de Saint Sébastien a été rendue depuis à la commune. « Doit-elle rester enfermée dans un coffre pendant des années ? Non, car nous avons pris l’engagement de la protéger et avons fait effectuer des devis de restauration et sécurisation, avec l’accord de la mairie et de la conservatrice des Monuments historiques. La statue en bois polychrome du XVIIIe siècle représentant saint Julien, le saint patron de l’église, ainsi que le calvaire du XVIe siècle méritent la même protection. Nous les avons donc inclus dans le projet », détaille Valérie Kenny , qui révèle les sommes nécessaires à cette valorisation. La restauration avec sécurisation des cinq statues coûterait 11.200 € HT. Un accord favorable de l’État a été donné pour 4.588 €, et de la Région pour 2.240 €. Il reste 40 % à trouver. Le projet est soutenu par la conservatrice des Monuments historiques, Isabelle Loutrel, et par Frédéric Murienne, conservateur délégué aux Antiquités et objets d’art.

Courville Patrimoine tient beaucoup à ce projet. Association créée en 2002 par des habitants de la commune, elle compte une soixantaine d’adhérents qui participent aux actions entreprises pour réparer, embellir, animer et faire connaître le patrimoine.

En plus d’un site naturel remarquable par sa faune et sa flore, le village possède cette église romane, construite entre les XIe et XIIIe, classée au titre des Monuments historiques en 1920. Ancienne châtellenie des Archevêques de Reims, le village a donné son nom à la pierre de Courville, utilisée pour la construction de nombreux édifices tels que la cathédrale de Reims et l’abbaye Saint-Remi.

Pour voter : www.pelerin.com, onglet « Un patrimoine pour demain ». Plus d’informations sur le site de Courville Patrimoine : www.courvillepatrimoine.fr

Extraits de l' union du 23/08/2014

 Répertoire 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lagery redonne vie à ses halles !  

Plaisir des sens et redécouverte du patrimoine local feront bon ménage à Lagery, dimanche 28 mars, à l'occasion de son 1er marché artisanal sous de magnifiques halles rénovées.

img1.gif
Les halles de Largery, avec sa charpente du XVI em sont classées Monuments historiques 

 Petite commune de 200 âmes, située à 30km de Reims sur la route de Dormans, Lagery dispose en son coeur d'un monument exceptionnel : des halles. Entièrement restauré en 2005, l'édifice classé Monument historique a notamment retrouvé sa magnifique charpente originelle du XVIème siècle. Afin de mettre en valeur ce patrimoine rare, l'association des fêtes du village a décidé d'y organiser, dimanche 28 mars, un marché réunissant artisans d'art et produits du terroir Un choix naturel selon Jean-Louis Moroy, 1er adjoint au maire et président de l'association : « Nous souhaitions nous rapprocher le plus possible de la vocation initiale des lieux ». Baptisée Artisan'Halles, cette manifestation réunira ainsi près de 50 exposants mêlant principalement des métiers de bouche (charcutier, chocolatier, fromager, etc.) ainsi que des artisans (tourneur sur bois, sculpteur, potier, vannier, etc.). Venus principalement de la région, mais aussi parfois d'un peu plus loin, notamment de Belgique, ces derniers réaliseront des démonstrations de leur savoir-faire

Pour l'occasion, l'écomusée de Faverolles viendra exposer en voisin un grand nombre d'objets ayant trait au cheval. Et si le temps le permet, un maréchal ferrant s’affairera aux pied des équidés pour la plus grande joie des enfants qui pourront alors se promener à poney ou en calèche.

Bref, une destination dominicale idéale pour goûter aux premières douceurs du printemps.

J.D

Artisan'Halles : 1er marché artisanal de Lagery, dimanche 28 mars de 10h à

Extraits de l' hebdo du vendredi N° 161 du 26/03/2010

 Répertoire