CITURA  
 

 

 TRAM - BUS

 Sites à visiter

 

 

 Répertoire 

 

La Presse

De plus en plus de voyageurs   et de projets pour Citura

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De plus en plus de voyageurs   et de projets pour Citura

Après une année 2017 marquée, notamment, par une augmentation du nombre de voyageurs dans les bus et tramways de la ville, Citura souhaite se rapprocher d’eux en 2018


Par SMS ou par internet, l’achat du titre de transport est simplifié cette année. Archive Remi Wafflart

36 MILLIONS DE VOYAGEURS

En 2017, un peu plus de 36 millions de voyageurs ont emprunté un bus ou un tramway du réseau Citura, contre 35 millions l’année précédente. Soit une augmentation de 2,48 %, que Loïc Henriques, directeur commercial et marketing Transdev Reims explique par une communication plus dynamique, mais pas seulement : « Nous avons modifié le réseau en 2015, la phase d’appropriation se termine. Et globalement, on a de plus en plus d’utilisateurs. C’est lié à la politique commerciale mais on remarque aussi que les Rémois se prêtent davantage aux transports en commun. » Les recettes voyageurs ont donc logiquement augmenté, de 2,3 % précisément, avec un poids des titres oblitérables quasiment identique à celui des abonnements.

20 % D’INCIDENTS EN MOINS LIÉS À LA SÉCURITÉ

Les incivilités sont en baisse : preuve en est, l’an dernier, Citura a enregistré une diminution de 20 % d’incidents liés à la sécurité dans le tramway.

2 300 VISITEURS AUX PORTES OUVERTES CITURA

La journée portes ouvertes du 8 octobre a permis aux visiteurs de découvrir les coulisses de Citura, la diversité des métiers et les compétences du personnel. De nombreuses animations ont ponctué cette journée – piloter un tramway avec un moniteur, conduire un « bus-école », tester un simulateur de conduite tram, expérimenter un casque de réalité virtuelle etc. – qui a attiré plus de 2300 personnes

19 % DE FRAUDE EN MOINS EN 2017

La fraude baisse dans les transports en commun rémois, se félicite Loïc Henriques. En 2017, ses services ont enregistré une diminution de 19% des passagers contrôlés en situation irrégulière (la fraude passe ainsi de 3,7 à 3 %). Et ce, grâce à des« actions plus ciblées, renforcées sur les contrôles des titres, avec des opérations coup de poing. On a accentué notre action de vérification et ça paie », souligne le directeur commercial et marketing.

4 933 ABONNÉS SUR FACEBOOK

La page Facebook de Citura se porte très bien avec 4 933 abonnés sur Facebook, soit 1 000 de plus depuis septembre. « On a des campagnes qui font le buzz, comme celle des cornichons » , se réjouit Loïc Henriques, directeur commercial et marketing de Transdev. « Et on vient de sortir notre ticket par SMS. On a enregistré 1 300 vues de notre vidéo de lancement. » Une belle récompense pour l’entreprise qui a recruté un community manager et développé sa communication digitale l’an dernier.

88  QUAIS DE BUS RENDUS ACCESSIBLES

Fin 2016, Citura a entamé l’aménagement des quais de bus afin de les rendre accessibles aux personnes à mobilité réduite. Un an après, la tâche n’est pas terminée, mais elle a bien avancé : 88 quais ont été adaptés depuis le début de la campagne, soit 44 % de ce qui est programmé. Les lignes 1 et 2 sont terminées, quant à la ligne 3, elle l’est à 70 %. Objectif : « Avoir fini en 2018 toutes les lignes fortes, c’est-à-dire celles de 1 à 5 », indique Loïc Henriques.

2018 axée sur les clients et le digital

Après l’inauguration, la semaine dernière, de la 24 e station de tram au pied de la future polyclinique de Bezannes, Paul Berretrot, président de Transdev Reims, Olivier Teissier, chef de projet maintenance chez Alstom, Catherine Vautrin, présidente du Grand Reims, et Damien Bousson, PDG d’Atsuké (start-up à l’origine du ticket par SMS) se sont retrouvés pour la cérémonie des vœux. L’occasion pour Citura de dresser un bilan 2017 tout à fait satisfaisant et d’aborder les grandes lignes de 2018, « une année centrée autour de nos clients et du digital », insiste Loïc Henriques, directeur commercial et marketing Transdev.« Notre ambition : améliorer l’expérience client » .

Et cela a commencé dès mercredi 24 avec le lancement du ticket 1heure par SMS, accompagné d’une vaste campagne de communication (covering sur les bus et tram, distribution de kits « Voyagez stylé » en ville, diffusion de vidéos sur panneaux digitaux…) volontairement décalée, portée par les personnages de Mitch et Gunter, stylés à la mode des années 90… rapport aux textos, technologie ancienne, « à la pointe de l’innovation dans le transport aujourd’hui » . Depuis son lancement, Mobitick, c’est son nom, a déjà séduit environ 200 clients. «On va aller plus loin avec le lancement de l’e-boutique au premier semestre 2018 » , dévoile M.Henriques. Celle-ci permettra aux voyageurs d’acheter leurs titres de transport par internet, sans plus avoir besoin du boîtier de rechargement physique. La communication, elle aussi, sera davantage numérique et digitale : « On va s’adresser de manière plus directe aux usagers (via des pushs, mails…) » indique M. Henriques qui projette aussi de « fluidifier le parcours clients » à la boutique Citura, rue Chanzy, pour la rentrée de septembre.

Marion DARDARD

Extrait de l'union du 23/11/2015

   

   

   Répertoire