La Villa Bissinger à Aÿ (51) 

 

 OENOTOURISME

Les abeilles - Champagnes

 Sites à visiter

 

 

 

 

 Visites  

Gastronomie

  Boissons

 Répertoire 

 

La Presse

La Villa Bissinger à Aÿ

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Visite avec

en

01/2006     

 

 ./

 


Cinq dates qui ont marqué la Villa Bissinger

Aÿ-Champagne - Ce soir et sur invitation, la Villa Bissinger célèbre ses 20 ans ainsi que sa rénovation récente. Au programme, conférences et expositions et discours.


Ce soir, Étienne Monet, directeur de la Villa compte bien célébrer les vingt ans avec ses convives.

Lieu incontournable du patrimoine viti-vinicole champenois, la Villa Bissinger fête aujourd’hui ses vingt ans d’existence avec ses collaborateurs. Au programme, Laurent Stéfanini, ambassadeur de France auprès de l’UNESCO donnera une conférence sur le thème « Champagne et Diplomatie ». Ensuite, découverte en avant-première de l’exposition « Le pressoir à images, dessins de Champagnes » de François Schmidt. Étienne Monet, directeur depuis 2008, évoque pour nous, cinq dates clés qui ont marqué la Villa, de sa création à aujourd’hui.

1- En 1998

Inauguration de la Villa Bissinger, fondée en 1997 par Pierre Cheval. Les premiers groupes d’amateur de vins provenant de tous les pays ont été accueillis, les premières formations professionnelles ont eu lieu, les premières dégustations initiées par le fondateur se sont déroulées. «  C’est lui qui a animé les premières dégustations les Mots pour les Dires aux amateurs afin de faire passer la diversité des vins de Champagne  », explique Étienne Monet, rappelant que la Villa est plus ouverte sur les Sciences Humaines et Sociale.

2 - En 2000

Lancement de la collecte de mémoire. L’idée du Conseil d’administrateurs qui gère les décisions de l’Institut International était de conserver les témoins de la Champagne d’il y a vingt ans. Yves Chauvet est l’un des premiers à avoir participé à la collecte en filmant les vignerons, les maisons. En 2002, la Communauté de communes de la Grande Marne a ouvert un poste de collecteur de mémoires, ce qui a permis de stocker 400 heures d’interviews.

3 - En 2009

Signature d’une convention avec l’Association Universitaire Internationale de la Vigne et du Vin. Depuis 1999, les étudiants du monde entier en master II de communication, marketing et du vin se forment une semaine chaque année à la Villa Bissinger. En avril, Étienne Monet recevra la 30e promotion. Au programme, les étudiants apprennent les spécificités des vins spiritueux de champagne, l’économie et participent à des dégustations.

4 - En 2010

Première édition des cahiers de la Villa Bissinger. Depuis 2001 et grâce au Conseil départemental, Étienne Monet et son conseil ont la possibilité d’attribuer trois bourses de 3000 € par promotion aux étudiants qui doivent rédiger un exercice de synthèse de mémoire. Les trois soutenances retenues par le jury sont inscrites dans les cahiers de la Villa. Cette année, ce sera le huitième numéro.

5 - En 2015

Inauguration du CADo’C avec l’aide de la Région. Le Centre d’archives et de documentation orale est un centre de ressources pour des consultations externes. Avec une salariée à temps plein et quinze ans de collecte, le CADo’C est consultable sur internet. «  Nous avons certains entretiens qui ne sont disponibles qu’à la Villa  », explique le directeur. Pour le dirigeant, «  il y aurait encore beaucoup d’autres dates marquantes à évoquer et il y en a aura encore. Nous sommes repartis pour vingt ans  ».

 

Trois questions

à Laurent Stéfanini, ambassadeur de France à l’Unesco

Est-ce la première conférence que vous faîtes sur ce thème ?

J’avais déjà sorti un livre « Table des Diplomates » qui a connu du succès. Il évoquait l’utilisation de la cuisine française à travers cinq siècles. Ce sera la première conférence sur ce thème mais je connais le sujet.

Et sous quel angle allez-vous l’axer ?

Ce que je vais traiter évoquera les grands repas historiques des années 60 en Champagne. Pour moi, le champagne est l’un des volets particuliers de l’attractivité. C’est une des spécificités de la culture française et internationale reconnue depuis 2010 par l’UNESCO.

Êtes-vous déjà venu dans la région ? Appréciez-vous les vins spiritueux ?

Je suis venu plusieurs fois grâce à M. Taittinger, nous avions fait des visites de caves. Je connais mieux Châlons-en-Champagne et Reims qu’Épernay mais j’ai des relations dans le secteur. J’adore le champagne de cette région, j’en déguste à chaque occasion qui se présente. Quand j’étais jeune, mes parents me faisaient goûter des vins spiritueux. Mes cuvées préférées sont celles des Comtes de Champagne ou Pol-Roger

 Charlotte Delhaye

 Extrait de l'union du 16-02-2018

 Répertoire 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 ./

 


 À découvrir

  La Villa Bissinger à Aÿ

 

Au coeur du vignoble, la Villa Bissinger abrite l’Institut international des vins de Champagne (IIVC). Cet espace ouvert à tous propose aussi bien des dégustations, des conférences, des expositions ou des spectacles que des cycles de formation professionnelle et des bourses de recherche.

La maison est cossue et a conservé ses boiseries d’antan. Mais l’ancien hôtel particulier du XIXe siècle a été rénové et agrandi, et mêle aujourd’hui le charme de l’ancien au confort moderne : le rez-de-chaussée et le premier étage, desservi par un monumental escalier en bois, abritent de multiples salles de réunion et une salle à manger. Le sous-sol a lui été entièrement réaménagé en une salle de dégustation et une salle de conférences pouvant recevoir jusqu’à 80 personnes.

Point de convergence

Conçu comme un lieu de mise en valeur du patrimoine viti-vinicole champenois, l’Institut international des vins de Champagne (IIVC) – nom de l’association fondée en 1997– s’adresse à un large public. « L’objectif était de créer un point de convergence entre le grand public, les professionnels, des étudiants, et tous ceux qui ont un lien avec le monde du champagne », explique Étienne Monet, directeur de la Villa Bissinger. À tous les curieux qui souhaitent en savoir plus sur le champagne, il propose ainsi, à travers l’École des vins de Champagne des séances de dégustation et de découverte (voir l’encadré).

Parallèlement, l’établissement est également agréé pour la formation professionnelle. Il travaille notamment en partenariat avec les Maisons de champagne, dont il accueille les nouveaux arrivants, cadres commerciaux ou marketing qui ont besoin de se former rapidement à l’environnement champenois.

2 500 visiteurs par an

Mettre en valeur le patrimoine du vignoble d’un point de vue historique et culturel fait aussi partie des missions de la Villa Bissinger. Conférences, expositions, spectacles sont régulièrement organisés sur place ou lancés à son initiative, comme Notes de Champagne ou plus récemment La Cantate de la Cave, une pièce sur l’histoire des caves de champagne. Des actions particulièrement soutenues par le Conseil général de la Marne, qui a fait de la mise en place d’un pôle d’excellence autour du champagne l’un des objectifs de Marne 2020. Le Conseil général encourage également l’accueil d’étudiants à la Villa Bissinger : depuis l’an dernier, trois bourses (au lieu de deux auparavant) de 3 500 euros chacune sont attribuées à des étudiants qui souhaitent effectuer un travail de recherche innovant sur l’histoire du vignoble. Pour structurer cet aspect du rôle de la Villa Bissinger, un Centre d’études de la vigne et du vin (Cevvin) a vu le jour, confié à Claire Desbois-Thibault, docteur en histoire.

Après douze ans d’activité, la Villa Bissinger dresse un bilan positif de son activité. « D’année en année, nous avons gagné des adhérents, pour arriver aujourd’hui à près de 200, affirme Étienne Monet. Nous accueillons près de 2 500 visiteurs par an et nous conservons un fort potentiel de développement. » Parmi les projets pour 2010 et 2011 figurent notamment l’organisation d’une exposition itinérante sur l’histoire du champagne, ainsi que la parution d’une revue baptisée Les Cahiers de la Villa. Un partenariat entre la Villa Bissinger et l’université de Champagne-Ardenne est actuellement à l’étude.

DES DÉGUSTATIONS « À LA CARTE »

La Villa Bissinger propose de nombreuses formules, allant de l’initiation en deux heures jusqu’au parcours « découverte » mêlant dégustation, gastronomie et visites du vignoble. Des séances sont notamment programmées chaque premier samedi du mois, d’avril à octobre, mais d’autres séances « à la carte » peuvent être organisées. Ces dégustations sont animées par Étienne Monet et Deborah Berdin-Fliniaux, chargée de Développement à la Villa Bissinger. « Attention, nous ne faisons pas d’oenologie, avertit Étienne Monet. Nous nous plaçons plutôt sur un plan émotionnel, ludique et d’initiation à la connaissance des vins. »

 img4.gif

Il y a douze ans, trois années de travaux ont été nécessaires avant que la Villa Bissinger puisse accueillir ses premiers visiteurs. Une salle de dégustation et une salle de conférences pouvant accueillir jusqu’à 80 personnes ont été aménagées, avec une large baie vitrée donnant sur le jardin. Le monumental escalier en bois d’origine a été conservé.

img5.gif   img6.gif

 

Deux conférences et un colloque en mars/avril Le Centre d’études de la vigne et du vin (Cevvin) a lancé en octobre un cycle de conférences, dont deux auront lieu prochainement : Jeudi 11 mars : Le champagne dans l’art, avec Jean-Marie Pinçon, écrivain, journaliste et critique Jeudi 22 avril : Le champagne et les Anglais, avec Daniel Lorson, du Comité interprofessionnel des vins de Champagne (CIVC)

Par ailleurs, un colloque international aura lieu les 26 et 27 mars à Reims sur le thème :

« Du vin en Champagne au vin de Champagne. De l’âge du bronze à l’âge industriel. »

Photos : Ch. Manquillet - Villa Bissinger - 15, rue Jeanson à Aÿ - Tél. 03 26 55 78 78 / www.villabissinger.com

 Extrait de LaMarne > LEMAG N° 26 du 03/2010

 Répertoire